Comment faire une fiche produit efficace ?

Comment faire une fiche produit efficace ?

La fiche produit d’un site de vente en ligne demeure le nerf de la guerre pour tous les e-commerçants. Notre agence Envergure Digitale est spécialisée dans l’accompagnement au développement et à la réussite des sites e-commerce ; nous avons donc rencontré plusieurs case studies qui nous permettent aujourd’hui d’être en mesure de vous livrer les meilleurs conseils pour réaliser une fiche produit réussie.

Pourquoi votre fiche produit de site e-commerce doit-elle être parfaite ?

L’e-commerce en 2016, c’est l’aboutissement de 835 millions de transactions en ligne, lesquelles ont généré un chiffre d’affaires de 64,9 milliards d’euros. L’e-commerce en 2016, c’est également 23 transactions annuelles par acheteur pour un total de 1780 € en moyenne, soit un panier moyen de 78€. Effectivement, les chiffres sont conséquents et révèlent les possibilités offertes par le commerce électronique. C’est pour cela que pour les exploiter, vous devez concevoir des fiches produits qui vous aident à vendre ! Parce qu’il n’y a pas de vendeur sur un site e-commerce, le contenu textuel et visuel de votre fiche produit doit être tout aussi accrocheur que les arguments du vendeur en boutique afin de déclencher l’acte d’achat chez l’internaute.

Les objectifs d’une fiche produit pour une boutique en ligne

L’optimisation de vos fiches produits est donc primordiale si vous voulez booster les ventes de votre site marchand ! Pour bien comprendre comment rédiger et structurer vos fiches produits, il faut que vous gardiez à l’esprit les trois objectifs principaux auxquels elles doivent répondre.

Objectif n°1 : Améliorer votre taux de transformation

L’objectif premier de votre fiche produit, et pas des moindres, est avant tout de transformer l’internaute afin qu’il finalise son parcours d’achat sur votre site marchand. C’est pourquoi votre fiche produit doit être visuelle et percutante pour le convaincre de passer à l’acte tout de suite ! Mettez en avant, et ce dès le titre et la description rapide de votre produit, les avantages concurrentiels qu’offrent vos articles ainsi que les bénéfices qu’en tireront vos futurs clients. Le contenu même de votre fiche produit doit justifier l’acte d’achat. L’ergonomie s’ajoute ensuite pour déclencher cet acte chez l’internaute. Vous devez tout autant accentuer sur vos réassurances clients, vos avantages SAV et être transparent sur vos modes de livraison et de paiement, car un des freins à l’achat sur internet reste encore le côté anxiogène du commerce en ligne.

Objectif n°2 : Augmenter votre panier moyen

Vous avez déjà remarqué lors d’une vente en boutique physique que le vendeur use d’arguments et de bagout pour persuader le client de ne pas seulement acheter un jean, mais de s’offrir le pull qui va avec. C’est-à-dire qu’il pense à son chiffre, son panier moyen et son indice de vente en proposant une vente additionnelle ! Puisqu’il n’y a pas de vendeur sur votre site, votre fiche produit doit refléter cet état d’esprit. Votre descriptif et vos visuels doivent être clairs, complets et attrayants pour mettre en confiance l’internaute et lui donner envie d’acheter davantage sur votre boutique en ligne. Proposez des ventes groupées, soumettez des articles complémentaires, aussi bien sur votre fiche produit que dans le pop up qui s’ouvre une fois l’article ajouté au panier, afin d’inciter l’internaute à augmenter son panier moyen.

Objectif n°3 : Optimiser votre référencement naturel

Prenons pour acquis que votre site e-commerce possède un catalogue produits bien fourni avec une multiplicité de références, présentées dans des fiches produits vendeuses et marketing, ce qui est déjà très bien. Encore faut-il que les internautes vous trouvent sur le web ! C’est pourquoi vos fiches produits doivent être optimisées SEO. Travaillez leur rédaction avec des mots-clés de longue traîne sans tomber dans la sur-optimisation et surtout, n’hésitez pas à optimiser le maillage interne de votre site en travaillant celui de vos fiches produits. Cela vous permettra de ressortir plus facilement dans les résultats de recherche sur des mots-clés ciblés et stratégiques, et donc d’acquérir du trafic qualifié sur votre site e-commerce.

Les différentes étapes d’une fiche produit e-commerce réussie

Vous savez désormais quels objectifs doivent remplir les fiches produit de votre site marchand. Afin de vous livrer les recommandations qui vous permettront de répondre au mieux à ces objectifs, l’équipe d’Envergure Digitale s’est mise à votre place en s’interrogeant sur différentes étapes de leur conception. Alors si vous souhaitez améliorer le taux de conversion de votre site e-commerce, lisez sans plus attendre la suite de cet article ! Nous vous conseillons de rédiger les fiches produits de votre catalogue en vous posant ces questions lors de leur conception.

1) Ma fiche produit est-elle claire ?

Pour que votre fiche produit soit efficace, elle doit absolument être claire et organisée ! Vous ne pouvez pas faire une simple liste des caractéristiques de votre produit sans avoir pensé à la structurer. Tout d’abord, les informations utiles et vendeuses doivent être placées à droite des visuels et se situer au-dessus de la ligne de flottaison. Afin d’éveiller la curiosité de l’internaute, traduisez les qualités principales de votre produit en avantages concurrentiels et promouvez les bénéfices qu’en tireront vos clients. Il faut que vous les mettiez en avant dès le titre de la fiche produit et dégagiez trois ou cinq (en nombre impair, toujours) unique selling proposition sous forme de bullet points dans le texte descriptif court qui l’accompagne. Imaginez vous vendeur et publicitaire ! Votre fiche produit doit être pensée marketing donc, et optimisée SEO en comprenant les mots-clés importants pour référencer votre site e-commerce. La description plus longue et plus technique ainsi que les conseils d’utilisation ou les avis produits sont tout autant indispensables, mais réservez les au scroll. Attention, celui-ci ne doit pas être infini ! Ces informations doivent être segmentées par thématique dans des onglets spécifiques comme “descriptif / caractéristiques techniques / mode d’emploi”, etc.

2) Mon descriptif produit est-il complet ?

Songez avant tout à votre métier : est ce que votre descriptif produit est complet ? Est-ce que l’on retrouve toutes les caractéristiques techniques comme les dimensions ou les matières ? Mettez-vous à la disposition de vos futurs clients un mode d’emploi, des conseils d’utilisation ou encore un guide d’entretien ? Ce sont toutes ces informations que nous devons retrouver, les plus précises et concises possibles, dans chacun des onglets dédiés. En rédigeant avec des mots-clés de longue traîne pertinents et en bonne densité, vous optimiserez par ailleurs votre référencement. Employez aussi un ton qui fait appel à l’émotionnel pour activer l’imaginaire du consommateur et le faire se projeter avec le produit que vous vendez. Or qui dit descriptif dit contenu textuel, mais dit aussi contenu visuel. N’oubliez donc pas de présenter votre produit sous tous ses angles dans un visuel principal accompagné de visuels secondaires, lesquels doivent être esthétiques et de qualité. Ajoutez une loupe fonctionnelle afin que l’internaute puisse saisir l’article dans ses détails, et si le produit le requiert, n’hésitez pas à le mettre en situation dans vos visuels. Ajoutez pourquoi pas des vidéos réelles ou de simulation qui montrent comment l’utiliser, c’est toujours plus rassurant, réaliste et interactif pour l’internaute !

3) Ma fiche produit incite-t-elle à l’action ?

De bons visuels et un bon rédactionnel ne suffisent pas à déclencher un acte d’achat immédiat chez l’internaute. Remémorez vous l’objectif principal : transformer ! Pour cela, votre fiche produit doit faire preuve d’une ergonomie irréprochable. Facilitez le parcours d’achat de votre internaute pour le mener sans plus attendre au tunnel de conversion, grâce avant tout à un call-to-action percutant. Le bouton doit être visible au-dessus de la ligne de flottaison et placé juste au-dessous du descriptif court du produit, au plus proche possible. Bien entendu, vous imaginez bien que rien n’est plus banal et ennuyeux qu’un simple bouton “ajout au panier”. Afin d’attirer l’oeil de l’internaute et selon ce que vous vendez, privilégiez des CTA (Call To Action) tels que “je le veux”, “je l’achète” ou encore “je commande”. Soyez vendeur et testez pourquoi pas plusieurs CTA. N’omettez pas de mettre en évidence le prix de votre produit, d’indiquer votre stock, et d’offrir une possibilité de sélection des attributs tels que la taille, le modèle ou le choix des couleurs qui soit fluide et logique pour votre futur client.

4) Ma fiche produit rassure-t-elle l’internaute ?

Pour inciter à l’action et déclencher l’acte d’achat, vous devez en outre exposer vos avantages SAV et réassurances clients. Celles-ci sont fondamentales, car elles peuvent vous permettre de franchir la barrière anxiogène d’un commerce virtuel. Affichez les logos de paiement sécurisé et de livraison avec les frais, le délai estimé et le transporteur si nécessaire. Vous pouvez par exemple dédier un onglet complet aux conditions de livraison et de retour dans le descriptif long de votre fiche produit. Bien évidemment, votre header contient ces réassurances ainsi que des coordonnées de contact et service client. Elles constituent toujours des informations qui rassureront davantage les internautes. En fonction de votre catalogue produits, projetez l’idée de mettre en place un comparateur. Joignez également un onglet “notre avis / nos conseils” dans votre fiche produit, et envisagez pourquoi pas un chat avec un conseiller virtuel si votre catalogue est très fourni. Ces divers procédés de réassurance et de conseil convergent dès lors vers un même but : mettre vos internautes en confiance et les inciter à commander sur votre site marchand.

5) Ai-je pensé « transformation » lors de la rédaction de ma fiche produit ?

Une fois l’article ajouté au panier, veillez à ne pas faire sortir l’internaute de votre page et proposez le panier en sticky lors de la navigation, avec une box qui apparaît en pop up pour présenter le récapitulatif panier. Cette solution permet de fluidifier le parcours de l’internaute et par-là d’améliorer vos chances de conversion. Comme mentionné brièvement, exploitez les possibilités de cross selling (ou ventes croisées) en proposant des articles complémentaires à la vente de façon intelligente, c’est-à-dire en proposant des articles réellement complémentaires voire nécessaires l’un à l’autre, ou qui pourraient faire bénéficier à l’internaute d’un prix plus intéressant achetés ensemble ou d’une réduction voire d’une gratuité des frais de port. Pensez toujours bénéfice client. Évitez les termes tels que “vous aimeriez aussi” ou “produits similaires” ; vous devez en effet créer un nouveau besoin via le cross selling et non pas mettre l’internaute face à un choix entre plusieurs produits. Privilégiez à l’avenant des expressions comme “nous vous conseillons”, ou bien faites intervenir les autres consommateurs : “les internautes ont aussi acheté”, etc. Optez pour des propositions de cross selling dans une box sur le côté droit, ou dans le pop up qui s’ouvre lorsqu’on clique sur le récapitulatif panier. En appliquant ces préconisations, vous aurez plus de chances d’augmenter le panier moyen de votre site e-commerce.

6) Ma fiche produit tient-elle compte de ma e-réputation ?

Nous savons aujourd’hui que la e-réputation d’une marque influe plus que jamais sur l’acte d’achat des internautes. Elle se construit notamment par les commentaires et avis laissés sur votre site. C’est pour cela qu’il est primordial que vous exposiez les avis de vos clients sur votre boutique en ligne, mais aussi sur vos produits (matérialisés par un widget de solution tierce qui gère les avis récoltés, c’est encore mieux). Ils permettent à la marque de gagner en crédit et donc de rassurer les consommateurs. Vous pouvez également mettre en avant les outils de partage sur les réseaux sociaux, mais avec pertinence et modération ! Remémorez-vous les objectifs d’une fiche produit : améliorer votre taux de transformation, augmenter votre panier moyen et optimiser votre référencement. Le partage sur les réseaux sociaux ne répond pas directement à ces objectifs. Faites alors attention à ne pas divertir l’internaute dans son parcours d’achat. Puis selon le secteur d‘activité, certains produits ne se partagent pas vraiment sur les réseaux sociaux. Autorisez-vous néanmoins à les proposer une fois l’article ajouté au panier voire une fois le client transformé.

7) Enfin, ma fiche produit est-elle correctement référencée ?

Ce n’est pas une question que l’on se pose de prime abord, et pourtant elle demeure substantielle ! Il serait dommage d’avoir fait tous ces efforts et appliqué nos recommandations si votre fiche produit n’est pas correctement référencée ! Prenez garde premièrement à ce que vos pages produits soient accessibles de votre page d’accueil à moins de 3 clics (cette règle étant valable pour toutes les autres pages de votre site). Pensez ensuite à optimiser le maillage interne de votre site en faisant des liens qui y renvoient à partir de votre fiche produit. Cela inclut un fil d’ariane qui vous permet de revenir au catalogue produit. N’oubliez pas que l’internaute est pressé et que si l’ergonomie de votre site n’est pas rapide et logique, il trouvera les produits qu’il recherche chez votre concurrent ! Travaillez absolument vos balises title et meta description qui de plus apparaissent dans la SERP Google, et doivent donc donner envie à l’internaute de cliquer sur votre site. Travaillez pareillement vos balises H1 et H2 (au minimum) afin que la structure de votre page soit optimisée SEO. Enfin, attribuez les balises alt à vos images, que vous nommerez pertinemment avec les mots clés vous représentant, et les balises strong aux termes importants pour votre référencement, sans tomber dans la sur-optimisation. Les CMS offrant des facilités à tous ceux qui ne sont pas des professionnels du code, vous n’avez plus aucune excuse !

Nous vous avons livré des conseils facilement applicables pour faire de vos fiches produits une réussite. Nous espérons que ces préconisations vous permettront d’améliorer votre taux de conversion, augmenter votre panier moyen et améliorer votre référencement. Il est important que vous travailliez régulièrement le contenu de vos fiches tout comme vous travaillez régulièrement votre catalogue produits. Ayez toujours en tête qu’il n’y a pas de vendeur pour inciter à l’achat sur votre boutique en ligne ; c’est à vous de faire de vos fiches produits vos vendeurs.

Si vous avez besoin de plus de conseils ou tout simplement d’informations, n’hésitez pas à contacter notre équipe Envergure Digitale constituée d’experts e-commerce enthousiastes et passionnés !